Tout ce que vous devez savoir sur le dropshipping en 5 minutes !

Une étude de la Fevad démontre que pendant le premier trimestre 2020, près de 40 millions d’internautes ont effectué des achats sur internet. De toute évidence, le commerce sur le web est en plein essor, et si ça vous intéresse, c’est peut-être le moment de vous lancer !

Par
Julie Ribeiro
Créé
9 juillet 2020
Modifié
10 juillet 2020

Ceci dit, prendre son envol sur l’immense scène du e-commerce peut sembler effrayant. Pour sauter le pas sans prendre trop de risques, une solution existe : le dropshipping. 

Cette pratique de e-commerce très répandue depuis quelques années consiste en des transactions commerciales qui impliquent 3 prestataires :

  • Le client
  • Le commerçant en ligne (vous)
  • Le grossiste, ou fournisseur de dropshipping

Mais comment ça fonctionne ? Quels sont les acteurs du marché du dropshipping ?

La création d’une boutique dropshipping pour vendre vos produits : bonne idée, ou grosse erreur ?

Le dropshipping est un système de vente en ligne simplifiée : le e-commerçant joue le rôle d’intermédiaire entre le client et le grossiste e-commerce.  

Ainsi, grâce au développement de CMS marchands et de nombreuses marketplaces, le dropshipping permet de développer le commerce en ligne dans sa dimension commerciale, sans pour autant avoir à gérer la production ou la logistique qu’implique souvent la direction d’un ecommerce.

Aujourd'hui, entre 22 et 33 % des commerces en ligne pratiquent le dropshipping. Peut-être est-ce une opportunité à ne pas manquer ? Focus sur le dropshipping et son application pratique !

Utiliser le dropshipping pour votre boutique web : comment ça marche ? 

L’intérêt du dropshipping passe tout d’abord par la compréhension de son fonctionnement et son implantation au coeur du système commercial.

Le fonctionnement du dropshipping

Un circuit de dropshipping se découpe en 3 phases :

  • Phase 1 : un client commande un produit, par exemple un tapis de souris fantaisie sur un site de e-commerce. Le gestionnaire du site est informé et notifié de l’achat, et lorsque le client paie sa commande, le e-commerçant prélève une commission
  • Phase 2 : le e-commerçant commande le tapis de souris auprès de son fournisseur, qui est à l’origine de sa production
  • Phase 3 : le fournisseur dropshipping s’occupe de la logistique et de la livraison du colis, directement chez le client

L’avantage le plus évident de l’utilisation du dropshipping : le fait de déléguer pleinement la dimension logistique du e-commerce.

En tant que commerçant, vous pouvez alors vous concentrer exclusivement sur la partie centrale de votre métier : la vente à distance ! Vous n’avez pas à organiser la logistique, créer un packaging, choisir un transporteur, vérifier l’adresse, organiser la tournée, vous occuper de la gestion des stocks…

Les seules choses dont vous devez vous soucier, c’est la transmission de la commande, et la dimension marketing et promotionnelle des produits que vous choisissez.

Tout simplement, vous ne créez et ne livrez pas vous-même vos produits : vous vous contentez de promouvoir les produits fabriqués par le fournisseur de votre choix. Ce qui peut ne pas être aussi simple que ça en a l’air, mais qui permet de ne pas s’éparpiller quand on se lance tout juste dans le e-commerce !

En gros, le dropshipping permet de tremper un orteil dans l’eau avant de plonger. Et depuis plus longtemps qu’il n’y paraît !

Une solution e-commerce on point, pour créer un magasin sans gérer des produits

En réalité, le dropshipping est un business model utilisé depuis bien longtemps, par les émissions télévisées comme Téléachat par exemple. Les présentateurs s’occupent de promouvoir certains produits, et la chaîne télé obtient une commission à chaque fois qu’ils parviennent à vendre un produit.

Plus récemment, de nombreuses marketplaces ont exploité le dropshipping sans que le grand public ne s’en rende forcément compte : Rue du Commerce, Amazon, Ebay… Ces plateformes vendent des produits proposés par des fournisseurs, et elles prélèvent une commission à chaque vente réalisée.

Pour les e-commerçants encore tout jeunes qui ne savent pas par où commencer, le dropshipping est une bonne solution. Il suffit simplement d’investir dans un bon CMS (content management system) pour créer un site dropshipping ou un compte sur une marketplace, et le tour est joué !

Et pouvoir commencer doucement, c’est loin d’être négligeable. En effet, ce n’est pas parce qu’on se lance sur le scène du e-commerce que l’on réussit forcément. La Fevad a comptabilisé plus de 200 000 sites marchands en France début 2019.. Et parmi ces 200 000, près de 66% d’entre eux avaient un chiffre d’affaire inférieur à 3000€ par mois.

Donc le dropshipping, c’est positif pour les fournisseurs, qui multiplient leurs canaux de vente sans rien faire. Mais aussi pour les e-commerçants, qui peuvent toucher une commission à l’achat sans investir un sou !

Ceci dit, se lancer dans le dropshipping implique d’avoir une certaine connaissance du marché et des acteurs présents, afin de connaître toute l’ampleur de cette activité.

Le marché du dropshipping : fournisseurs de produits et marketplaces

Entre les fabricants de produits et les dropshippers, le marché du dropshipping est un vaste terrain de jeux. Et plus il y a d’acteurs, plus le marché s’étend : c’est pourquoi au fil des années, son accès a été facilité par la création de plateformes.

Les fournisseurs dropshipping

Le marché du dropshipping est alimenté par des fournisseurs et des grossistes : les fabricants qui proposent leurs catalogues de produits. Il existe différents types de grossistes, en fonction de leur domaine d’activité et de la qualité des produits. 

La plupart des fournisseurs sont par exemple généralistes : ils proposent des produits de toutes catégories, afin de s’assurer que le cyber acheteur trouve son bonheur sur leur plateforme (animalerie, hygiène, informatique…).

Le géant du dropshipping à l’internationale est par exemple Aliexpress, et vous pouvez trouver absolument tout sur ses sites de commerce électronique. Webdrop est également une marketplace généraliste, en l’occurrence exclusivement française. 

D’autres plateformes sont spécialisées dans des domaines particuliers. Par exemple, Nova Engel ne s'occupe que de la production de cosmétiques, et Emuca Online uniquement des accessoires et de la quincaillerie pour l’ameublement. 

Comme ça, les dropshippers ont l’embarras du choix. Choix qui se résume souvent par : quantité de produits, ou qualité ?

Dans tous les cas, si vous décidez de devenir dropshipper, il est important de trouver un fournisseur e-commerce avec lequel vous avez une bonne communication. En effet, le dropshipper dépend du grossiste, et vice versa. Cela signifie que les actes et décisions de votre fournisseur peuvent avoir un impact important sur votre activité de dropshipping (changement de prix de vente, arrêt de la production, disponibilité des stocks…). 

Pour ne pas perdre du temps à travailler les fiches produits d’un article qui n’est plus disponible, la communication est la clé !

Les plateformes pour créer sa boutique en ligne

Plus il y a de fournisseurs et de dropshippers sur le marché, mieux le dropshipping se porte. Son accès est donc de plus en plus facilité par le développement d’Application Programming Interface d’affiliation (API), qui permettent à certains affiliés de reprendre la totalité du catalogue d’un fournisseur.

Une fois que vous avez sélectionné le fournisseur et les produits qui vous intéressent, vous lancer dans le dropshipping ne demande que quelques clics.

Pour éviter d’investir dans la création de sites internet marchands, vous pouvez créer vous-même votre boutique e-commerce sur des plateformes spécialisées comme la marketplace française Dropizi, qui a la particularité de travailler avec des fournisseurs importants du marché du dropshipping.

Ces plateformes établies dans le dropshipping vous aident dans votre choix du fournisseur idéal. Elles calculent les différentes propositions et vous donnent un résultat en fonction de la réputation du fournisseur selon les avis, le nombre de commandes passées, les délais de livraison…

Pour avoir une vue plus large et jouer immédiatement dans la cour des grands, vous pouvez vous inscrire sur des plateformes plus importantes telles que Shopify ou WooCommerce. Elles disposent de plugins très compétents (comme Oberlo pour Shopify) pour vous guider dans votre choix de fournisseur.

Les grandes marketplaces offrent l’embarras du choix en matière de business model. Vous pouvez vous lancer dans le dropshipping e-commerce immédiatement, ou de garder un pied dans le e-commerce rentable “classique” en vendant vos propres produits.

Même si elles donnent naissance à davantage d’opportunités en matière de clients et d’évolution, les grandes marketplaces sont aussi synonymes de forte concurrence. De nombreux e-commerces se lancent dans le dropshipping sur les plus grandes plateformes, pour espérer prospérer plus vite. Donc forcément, il faut savoir se démarquer pour que les clients choisissent VOS produits !

Bigblue Tips : Peu importe vos attentes, assurez-vous de sélectionner une plateforme qui correspond à vos besoins et à vos projets futurs. Si vous voulez faire du dropshipping toute votre vie ou si c’est une phase temporaire, votre choix de plateforme ne sera pas le même.

En effet, vous devez suivre les réglementations imposées par la plateforme que vous aurez choisie. Or, certaines marketplaces ont des conditions de dropshipping très strictes, qui peuvent ne pas coller avec l’idée que vous vous en faites : rédaction rigoureuse de fiches produits, prix, conditions de vente, informations données par le fournisseur…

Peu importe ce qui se présente à vous, gardez vos attentes et vos prévisions à l’esprit, et choisissez la plateforme qui vous convient le mieux !

Vendre ses produits en dropshipping : les avantages

Le dropshipping est en plein pic de popularité. En effet, ses avantages théoriques pour les e-commerçants jeunes et établis sont presque indéniables !

C’est une excellente solution de commerce pour tester la réaction de vos clients potentiels à l’arrivée d’un nouveau produit. Par exemple, si vous vendez des chaises d’ordinateur et que le tapis de souris fantaisie vous fait de l’oeil, le dropshipping est une façon d’essayer de vous étendre dans ce marché.

Il vous suffit de proposer l’article sur votre site, et de voir si les commandes affluent ou pas du tout. Si vous n’avez aucune commande sur une période prédéfinie, ça ne sert à rien d’investir dans un achat de gros de tapis de souris. Au contraire, si vous avez beaucoup de commandes, vous pouvez vous lancer !

Le dropshipping est un véritable test de la réalité du marché, presque gratuit. Idéal pour élargir sa gamme de produits, il n’implique pas d’investissement financier pour un e-commerçant.

Ce business model est basé sur le principe du flux tendu, ce qui implique l’absence de surstock à gérer pour vous (sauf si vous choisissez de collaborer avec un fournisseur à flux poussés et non à flux tirés, auquel cas vous devez assumer les charges liées au stockage).

Bigblue Tips : Si vous souhaitez vous lancer dans le dropshipping mais que vous ne savez pas quel produit vendre, peut-être est-ce intéressant de se lancer dans un marché de niche ? La concurrence sera forcément moins rude, même si vous attirerez moins de clients.

Vous pouvez également privilégier de meilleurs fournisseurs, géographiquement proches de vous. Cela permet de réduire les délais de livraison ET les tarifs que devront payer les clients. Donc plus de chances de vendre des produits, sans diminuer votre commission !

L’univers du dropshipping dans votre propre boutique ecommerce : pourquoi pas vous ?  

Le dropshipping est une manière simplifiée d’accéder au e-commerce. Si vous vous lancez dans l’univers du dropshipping, vous vous délestez du poids de la production, de la logistique et de la livraison. Vous ne vous concentrez plus que sur le marketing, la promotion des produits et la transmission des commandes.

Le dropshipping est un business model qui peut également intéresser les e-commerçants qui sont bien installés dans le marché. En effet, c’est un excellent moyen de tester la compatibilité d’un produit et d’un marché avec une clientèle. Le tout sans avoir besoin d’investir en amont, puisque l’idée est de promouvoir les produits d’un autre.

Se lancer dans le dropshipping implique de tenir un site de vente sur internet, que ce soit un site web ou un compte sur une marketplace. Si vous préférez la seconde option, prenez votre temps pour choisir votre plateforme de vente. Les réglementations de cette dernière vont conditionner vos projets futurs.

Pour profiter des avantages qu’offre le dropshipping, ne vous pressez pas : étudiez toutes vos options !

Précédent
Nouvelles technologies : super-pouvoirs de la logistique écologique !
Suivant
Facebook Shops : le géant des réseaux sociaux à la conquête du e-commerce !
Julie Ribeiro
Spécialiste Marketing et rédactrice de contenu chez Bigblue.
Vous aimez notre contenu ?
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.