Facebook Shops : le géant des réseaux sociaux à la conquête du e-commerce !

Depuis le début de la crise sanitaire due au Covid-19, l’utilisation des réseaux sociaux a grimpé de 61%. Ennui, contact avec les proches et achats sur internet : Facebook a vu un grand potentiel dans ces statistiques. C’est pourquoi Mark Zuckerberg a annoncé le 19 mai l’ouverture d’un shop en ligne sur le réseau social Facebook. Directement disponible depuis les pages Facebook des e-commerces, ce service serait entièrement gratuit, à l’instar de l’espace de vente Google sorti en septembre 2019. Nouveauté et innovation technique, Facebook Shops ne laisse pas les e-commerçants de marbre !

Par
Julie Ribeiro
Créé
7 juillet 2020
Modifié
7 juillet 2020

Les shops Facebook, grande nouveauté du commerce par internet

Le groupe Facebook a constaté que, suite à la pandémie, près d’⅓ des petits e-commerçants aux États-Unis ont cessé leur activité. Avec la fermeture physique de nombreux commerces et la multiplication des commandes sur internet, Facebook a décidé de créer une plateforme de vente pour aider toutes les petites entreprises qui ont subi le confinement et ont du mal à s’en relever.

Depuis quelques années déjà, Facebook a mis en place une Marketplace, afin de faciliter les échanges de produits entre particuliers. Mais avec Shops, c’est encore autre chose ! 

De l’accès facile et gratuit à cette nouvelle fonctionnalité à la création d’une nouvelle cryptomonnaie, le groupe Facebook frappe un grand coup. Peut-être au détriment des leaders du commerce électronique (Shopify, Amazon…). Focus sur cette nouveauté du commerce en ligne !

Comment vendre vos produits physiques via Facebook ?

C’est la toute première fois qu’une marketplace est en lien direct et exclusif avec un social média. De l’interface aux promotions, en passant par le service client : avec Facebook Shops, tout est différent !

La personnalisation de l’interface Facebook Shops

Facebook shops

La particularité première de Shops, qui risque fortement de taper dans l’oeil de plus d’un e-commerçant : son accessibilité, et sa gratuité.

En effet, la création d’une boutique en ligne et personnalisable sur Shops n’implique aucune dépense, aucun investissement. Et le processus est très simple !

Le principe de Shops est de créer des pages à but commercial accessibles sur Instagram et Facebook, sans avoir besoin de passer par la boutique e-commerce d’une entreprise. L’idée est que vous avez seulement besoin de créer un compte Facebook professionnel dédié à votre entreprise, sans investir dans la création d’un site de e-commerce.

Par exemple, si vous vendez des carnets de note. Il vous suffit de créer un compte Facebook professionnel au nom de votre entreprise. Vous n’avez alors qu’à créer une collection, avec des photos des produit, les prix, les descriptions, les noms, et le tour est joué ! Il n’y a plus qu’à la publier quand vous le souhaitez.

Ainsi, vous pouvez même créer tous vos catalogues de collection en anticipation, et les publier quand bon vous semble.

La marque de vêtements masculins Octobre est actuellement en train de faire la promotion de sa collection d’été en utilisant un shop pour vendre sur Facebook. Lancer une boutique sur Shops est entièrement gratuit, sauf si les clients choisissent l’option check-out (paiement rapide), auquel cas une petite commission sera prélevée par Facebook.

Ces innovations profitent surtout aux entrepreneurs qui se lancent tout juste sur le marché du e-commerce. En effet, avec un shop Facebook, vous n’avez pas besoin d’investir dans la création site e-commerce, qui peut parfois être compliquée à gérer. Des économies de temps, et d’argent !

La spontanéité pour soigner vos nouveaux client

Étant donné que l’acheteur n’est pas forcément renvoyé vers le site de e-commerce de l’entreprise, la question de la qualité du service client peut se poser. Mais en réalité, le service client d’une boutique Facebook est presque aussi simple que dans une boutique classique !

Par exemple, si vos clients ont besoin d’un conseil ou d’une précision sur un produit, ils peuvent vous contacter spontanément via WhatsApp, Messenger et même Instagram Direct.

Ensuite, vous ou vos vendeurs répondent à l’acheteur dans les meilleurs délais. Les avantages d’une vente en ligne, combinés avec ceux d’une boutique physique !

Le poids grandissant des influenceurs pour commercialiser un produit

Le service client immédiat n’est pas le seul point positif d’un shop Facebook. En effet, étant exclusivement en ligne et en lien avec les réseaux sociaux, la promotion de vos produits peut être grandement facilitée.

Dans un monde où le rôle joué par les influenceurs prend de plus en plus d’importance, créer une boutique en ligne sur les social medias revient à allier l’utile à l’agréable. Avec la création des shops Facebook, vous avez la possibilité de faire des partenariats directs avec des influenceurs.

Autrement dit, ils peuvent taguer vos produits directement sur les photos, les vidéos ou les lives. Ainsi, leur communauté de followers n’a qu’à cliquer sur le tag, pour être redirigé vers votre shop et acheter le produit promu qui leur a tapé dans l’oeil.

Donc en plus de la présentation visuelle et de la promotion immédiate de vos produits, vous bénéficiez d’une facilité d’accès optimisée, puisqu’il y a un lien direct entre une photo Facebook ou une vidéo Facebook, et votre shop.

En ce qui concerne l’amélioration du taux de conversion, Facebook a visé juste ! Et le géant des réseaux sociaux ne compte pas s’arrêter là, puisque de nombreux projets pour l’avenir sont en route.

L’avant-goût d’une nouvelle version optimisée

Innovation tout récemment sortie, Shops est encore en phase de développement. Il est notamment testé aux États-Unis, lieu de naissance de son fondateur.

Mais de nombreux projets sont en cours : de l’amélioration de la plateforme en elle-même à un shop Instagram, en passant par une nouvelle cryptomonnaie, le groupe Facebook voit plus loin !

Concevoir et commercialiser des produits via une messagerie instantanée

Si actuellement certaines fonctionnalités des sites de vente sur internet via Facebook sont encore en développement, cela n’empêche pas les équipes d’anticiper les améliorations futures.

En effet, Mark Zuckerberg envisage déjà la possibilité pour les acheteurs de procéder au paiement directement depuis uneconversation chat sur Messenger ou Instagram. Ainsi, l’achat sera presque entièrement automatisé, afin de faciliter la prise de décision.

En outre, Facebook est en train de mettre au point l’intégration des programmes de fidélité des entreprises. De quoi attirer les cyberacheteurs, et leur donner envie de revenir !

Ouvrir une boutique virtuelle Instagram

En plus d’étendre les fonctionnalités de Shops, le groupe Facebook souhaite appliquer le principe à Instagram également. Réseau social en pleine expansion depuis de nombreuses années, il est le petit préféré de la majorité de la population. Alors, pourquoi s’arrêter à Facebook ? 

Dès cet été, le groupe Facebook a prévu de lancer un Instagram Shops aux États-Unis, basé sur le même concept que celui du premier réseau social.

Les deux réseaux appartenant au même groupe, l’idée est que vous puissiez publier votre nouvelle collection sur Instagram et sur Facebook en même temps, en un seul clic. Vous pouvez aussi bien sûr choisir de ne publier vos collections que sur un seul réseau social !

Le principe de Instagram Shops est exactement le même, et fonctionnerait selon les mêmes fonctionnalités. Ceci dit, créer deux nouvelles marketplaces sur les réseaux sociaux, ne s’arrête pas à ça. Facebook a également dû penser à surmonter les obstacles financiers pour s’étendre à l’internationale.

La nouvelle cryptomonnaie et moyens de paiement unifiés

Libra

Avec la participation de 28 grandes entreprises et ONG, le groupe Facebook a initié la création d’une nouvelle crypto-monnaie een juin 2019, du nom de Libra. Si l’idée a rencontré l’opposition des régulateurs financiers, Libra devrait maintenant voir le jour d’ici la fin de l’année 2020.

La création d’une nouvelle monnaie virtuelle permet de faciliter le commerce à grande échelle. Le principe serait d’acheter des jetons virtuels avec de l’argent réel, et d’échanger ces jetons comme des produits. Comme ça, en cas de transactions internationales il n’y a pas de coûts supplémentaires.

Pour aller encore plus loin, Facebook a entrepris la création d’un nouveau portefeuille virtuel, répondant au nom de Novi. Il est créé pour fonctionner en lien avec la monnaie Libra, et permettrait d’effectuer un virement aussi facilement qu’on envoie un message. Facebook affirme qu’il n’y a pas de frais cachés, et que les risques de fraude sont limités par une vérification d’identité.

Tout comme PayPal, Lydia ou Pumpkin, il s’agit d’un portefeuille lié avec le compte bancaire des cyber-acheteurs. La seule différence étant que Novi fonctionne avec la Libra : il n’y a donc pas de conversion de devise à faire pour les paiements internationaux.

Un tel développement d’innovations, de la cryptomonnaie au portefeuille virtuel fait tomber les barrières financières pour les échanges commerciaux à l’internationale. Très clairement, l’objectif du groupe Facebook est d’étendre Shops à grande échelle, et de parvenir à une exportation internationale, sans limites et sans frontières. 

Facebook Shops, l’art de créer un e-commerce en quelques clics 

Avec le confinement dû au Covid-19, les différentes marques ont connu en 8 semaines un essor digital qui se serait fait 5 ans en l'absence de la crise. Profitant de cet élan et de la multiplication des commandes sur internet, le groupe Facebook a changé les règles en matière de e-commerce. 

Afin d’aider les plus petits e-commerçants qui viennent de se lancer dans le commerce à se remettre du passage à vide, Facebook a créé une fonctionnalité commerciale sur le réseau social directement. Sans barrière de devises ou de coûts de transaction, les entreprises vont pouvoir gérer leur activité et vendre directement depuis leur page Facebook.

Shopify x Facebook

La volonté du leader mondial des réseaux sociaux est d’unifier le marché, et de procéder à une internationalisation sans trouble. Travaillant main dans la mainavec Shopify et d’autres leaders du e-commerce, Facebook précise néanmoins que les livraisons et la logistique de ces échanges commerciaux internationaux dépendent des e-commerçants.

Une fois mis en relation avec un public international par le biais d’un shop Facebook, travailler avec un logisticien spécialisé peut vous permettre de vous développer pleinement sur la scène internationale. S’entourer de professionnels est un investissement sur le long terme !

 

 

 

 

 

 

Précédent
Comment exporter en Suisse quand on est e-commerçant ?
Suivant
4 conseils essentiels pour devenir le roi de la livraison internationale !
Julie Ribeiro
Spécialiste Marketing et rédactrice de contenu chez Bigblue.
Vous aimez notre contenu ?
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.