Dropshipping : qu’est-ce qui se cache derrière ces bonnes affaires ?

Nombreux sont les e-commerçants qui vantent les bienfaits du dropshipping. Gagner des millions sans rien faire depuis chez soi, de quoi faire rêver ! Mais de toute évidence, la réalité du dropshipping implique un peu plus de travail. Alors la question mérite d’être posée : on parle souvent des avantages incroyables et incommensurables du dropshipping. Mais ce business model n’a-t-il que des avantages ?

Par
Julie Ribeiro
Créé
23 juillet 2020
Modifié
24 juillet 2020

Entre les délais de livraison, la concurrence, la dépendance logistique au fournisseur, le dropshipping peut être plus compliqué qu’il n’y paraît. Avant de se lancer dans cette activité, il est donc prudent de peser le pour et le contre.

Les avantages et inconvénients du dropshipping 

Le dropshipping est un business model très avantageux pour se lancer, au tout début d’une activité. En effet, l’accès au marché du dropshipping est facilité par les nombreuses plateformes, et presque totalement gratuit.

Ce n’est qu’une fois que les dropshippers ont un pied dedans qu’ils prennent conscience de certains inconvénients pratiques. Entre l’aspect financier, la relation d'interdépendance avec le fournisseur dropshipping, la concurrence et la logistique, le dropshipping n’est pas seulement un Eldorado. Et avant de se lancer, il est judicieux d’en connaître tous les tenants et les aboutissants.

L’aspect financier : avantageux ou coûteux ?

Le premier aspect à prendre en compte avant de se jeter dans la gueule du loup : l’aspect financier. Si le dropshipping ne s’avère pas rentable pour une raison X ou Y, peut-être qu’il faut reconsidérer la question ?

Les avantages

De prime abord, le dropshipping est clairement un plus pour se lancer sur la scène du e-commerce. Que vous choisissiez de créer un site web de dropshipping, ou que vous passiez par une plateforme de dropshipping, les frais d’investissements de départ sont moindres.

La création d’un site internet est facilitée par les nombreux CMS, dont les tarifs sont très bas.

En outre, selon le principe du dropshopping, le dropshipper (donc vous) n’a aucun frais fonciers, d’équipements ou de stocks à assumer : cette responsabilité incombe au fournisseur que vous avez choisi !

Entre l’absence de paiement de la chaîne de production, de la conception du packaging et de la livraison, la différence financière des dépenses par rapport à un e-commerce traditionnel est conséquent. 

Sans oublier le fait qu’un e-commerce dropshipping a une plus forte scalabilité qu'un e-commerce classique ! Imaginons l’hypothèse dans laquelle vous travaillez en collaboration avec un fournisseur qui produit des machines à UV pour la pose de vernis. À la période de Noël, vous recevez beaucoup de commandes pour cette machine UV. Si vous étiez un e-commerce lambda, vous seriez tombé en rupture de stock. Avec le dropshipping, les fournisseurs produisent en gros : pas d'indisponibilité !

Les inconvénients

Mais tout n’est pas tout rose, dans le monde financier du dropshipping. En effet, le fait de ne pas subir les frais de stockage et de livraison a un impact assez important sur votre marge par commande.

Pour acheter une machine à UV pour les ongles, votre client paie son produit sur votre site. Une fois que vous avez reçu l’argent de votre client, vous passez vous-même la commande auprès de votre fournisseur. Alors, même si vous n’avez pas besoin d’avancer de trésorerie, étant donné que vous n’êtes qu’un intermédiaire, la marge est moindre. 

CCeci dit, ce n’est pas parce que votre action est minimale que votre implication l’est aussi, puisque c’est sur le vendeur (vous) que repose la responsabilité de la garantie légale de 2 ans suivant la réception d’un produit.

De la même manière, lorsque le client paie, tous les frais doivent être inclus dans le tarif général. Donc pour les échanges intracommunautaires, vous devez appliquer la TVA intracommunautaire au bon taux, sans vous tromper. Au risque de devoir payer une amende salée !

Bigblue tips : Si vous vous lancez tout juste sur la scène du e-commerce, le dropshipping peut être intéressant. Ceci dit, étant donné que les marges sont rongées par rapport au e-commerce traditionnel, il est important de s’assurer que la balance coûts/bénéfices penche du bon côté. 

La gestion logistique : délégation ou poids inévitable ?

Le deuxième aspect attrayant du dropshipping : la dimension logistique, très légère par rapport aux commerces en ligne.

fr.freepik.com

Les avantages

Étant donné que votre fournisseur s’occupe de la production et de la livraison, vous n’êtes pas en charge de la gestion des transporteurs ou de la mise en place du packaging.

Et même si cela peut sembler simple, le fait de ne pas être en charge de la logistique ôte une sacré épine du pied à beaucoup de e-commerçants ! En effet, le choix des transporteurs, la palettisation, l’organisation des tournées… Tout ça peut bien vite tourner au cauchemar, surtout si vous commencez à peine votre activité dans le commerce.

Les inconvénients

Mais comme tout avantage s’accompagne d’un inconvénient, la logistique d’une activité de dropshipping n’est pas si simple que ça à gérer !

Conformément aux principes du dropshipping, vous n’êtes responsable que de la transmission de la commande. Cela signifie donc que vous n’avez aucun contrôle sur la présentation et l’état des colis. Or, s’il y a un problème lors de la livraison ou de la réception, votre client va directement s’adresser à vous. Si votre fournisseur fait livrer une machine à vernis UV dans un colis cabossé et humide, VOUS êtes en charge du service après vente. Et ce, même si vous n’êtes pas l’origine du trouble !

Et lorsqu’on constate que près de 20% des produits commandés en France sont renvoyés à l’entrepôt, on se rend vite compte qu’il y a bel et bien de la gestion logistique dans le dropshipping. Sans oublier le fait qu’en cas de retour produit, ils sont renvoyés directement chez vous. Vous pouvez donc, malgré tout, vous retrouver avec un stock sur les bras !

En outre, vous n’avez aucun contrôle sur les délais de livraison. En règle générale, les livraisons dropshipping prennent entre 15 jours et 1 mois (et avec le COVID, ça va de mal en pis !). Or, 72% des Français veulent une livraison le lendemain, ce qui ne colle pas forcément avec les contraintes du dropshipping. 

Pour finir, oubliez les petits gestes et la personnalisation envers vos clients : vous n’avez pas accès aux colis ! Vous ne pouvez donc pas glisser 1 petit flyer par-ci, 2 ou 3 stylos publicitaires par-là… La personnalisation est très limitée.

Bigblue tips : Certains dropshippers rencontrent des problèmes avec leurs fournisseurs. Pour éviter que cela ne vous arrive, vous pouvez directement déléguer la gestion logistique à un logisticien qui s’y connaît. Ainsi, la marge de 10% de retours de marchandises est prise en charge professionnellement, et vous avez toujours votre mot à dire.  

Travailler avec un grossiste : liberté ou contraintes ?

Tout dropshipper travaille en collaboration avec un fournisseur, qu’il soit généraliste ou spécialiste dans un domaine de produits comme les produits cosmétiques pour les ongles par exemple. Le dropshipping permet de rendre service aux 2 parties : le fournisseur vend ses produits sans avoir à se concentrer sur le marketing, et le dropshipper récupère une commission sans avoir à s’occuper de la production et de la logistique. C’est donnant-donnant !

Mais comme toute relation commerciale, cela entraîne des avantages et des inconvénients.

Les avantages

Le plus non négligeable du fait de travailler main dans la main avec un fournisseur : vous n’avez pas à vous occuper de la production, logistique et livraison de vos produits. Sachant que vous vous intéressez au e-commerce, et que l’activité centrale du commerce c’est… La vente ! Et non pas la production.

Ainsi, vous pouvez vous concentrer uniquement et pleinement sur le travail de votre image de marque, et sur la dimension marketing de votre site de e-commerce. Optimisation de fiches produits de vos machines à UV, acquisition de trafic, rétention de clients, fidélisation… Sans avoir à vous soucier du côté purement technique de la production. 

Les inconvénients

En théorie, pouvoir compter sur quelqu’un dans une relation commerciale est très positif : le dropshipping est donc un échange de bons procédés, qui devrait bien se dérouler. En pratique, les fournisseurs ont tendance à mener la danse.

Le nombre de dropshippers a explosé ces dernières années. En conséquence, il y a plus de dropshippers que de fournisseurs. Certains grossistes (notamment les plus gros du marché) ont donc tendance à imposer des lignes de conduite assez strictes à leurs dropshippers. Et le non respect de ces directives peut conduire à la rupture de votre contrat.

Ils ont un contrôle total sur les transporteurs sélectionnés (même si vous connaissez peut-être mieux les transporteurs locaux), le packaging et les variations de prix. Cela signifie qu’ils ont la mainmise sur la marchandise. En gros, même si vous passez 3 mois à rédiger les fiches produits de toute une catégorie de machines à lampe UV, votre fournisseur peut choisir à n’importe quel moment de changer la couleur du produit, ou tout simplement de ne plus le vendre. Et vous vous retrouvez avec 3 mois de travail perdus !

Pour palier ce genre de problème, vous pouvez travailler avec plusieurs fournisseurs. Cela permet d’étoffer votre catalogue de produits, sur votre site. Ceci dit, cela signifie aussi que si votre client commande une machine à UV pour les ongles et une station météo, il ne les recevra peut-être pas dans le même colis. Une commande peut centraliser différents fournisseurs, et arriver en plusieurs fois. Ce qui n’est pas bon pour votre image !

Bigblue tips : Dans le domaine de la relation fournisseur-dropshipper, la communication est la clé de la réussite. Assurez-vous de maintenir une bonne entente avec votre grossiste, et vous serez au courant de tout changement ! 

La concurrence : un marché ouvert ou bouché ? 

Dernier point à prendre en compte avant de se lancer dans le dropshipping, et pas des moindres : la concurrence ! Comme évoqué précédemment, il y a de plus en plus de dropshippers. Ce qui permet au marché de tourner à une vitesse folle ! Mais qui rend aussi son accès plus compliqué.

Les avantages

De plus en plus de dropshippers entrent en activité, dans l’espoir de prospérer. Mais tous se fournissent chez les mêmes grossistes ! Cela signifie que vos concurrents n’ont rien de plus que vous : ils vendent la même chose. Pour vous démarquer, vous pouvez donc vous jeter corps et âme dans le travail de votre image de marque, et la dimension marketing !

En outre, vous pouvez effectuer des veilles informatiques enrichissantes, et voir ce qui plaît aux clients, ce qu’ils achètent le plus, les formulations les mieux tournées… En bref, le dropshipping permet de se lancer sur un nouveau marché en connaissance de cause, et non à l’aveugle. Le tout sans investir un sou !

Si vous choisissez de faire du dropshipping dans un marché de niche, vous pouvez ajouter d’autres produits petit à petit, et étudier l’accueil de vos clients. Idéal pour anticiper vos futurs catalogues ! 

Les inconvénients

Le fait que vos concurrents n’aient rien de plus que vous peut être positif. Mais ça veut aussi dire que vos produits n’ont rien de plus que les leurs. Il peut donc s’avérer compliqué de se faire sa place sur un marché déjà bondé.

Vous pouvez bien sûr vous orienter vers les plateformes de dropshipping, qui font en moyenne 10% de chiffre d’affaire de plus qu’un simple site de dropshipping. Mais la concurrence sur les marketplaces est encore plus rude que sur le net ! Se démarquer implique donc un certain travail.

Bigblue tips : Le dropshipping est un business model idéal pour se lancer dans une activité ou sur un marché. Mais c’est par la suite que les choses se compliquent. Alors pourquoi pas profiter des avantages, sans subir les inconvénients ? 

Vous pouvez vous lancer sur le marché du e-commerce grâce au dropshipping, puis une fois installé, prendre en main une partie de votre production ? Le juste milieu entre le e-commerce et le dropshipping, cocktail explosif de réussite !

Vous avez envie de tenter votre chance dans le dropshipping e-commerce ?

 

Le dropshipping est un véritable tremplin au sein du e-commerce. Les dropshippers, contrairement aux e-commerçants, n’ont pas de stocks, de livraison ou de logistique e-commerce à gérer. Ils ne subissent donc pas de pertes indirectes, qu’elles soient financières ou de temps.

Ceci dit, le dropshipping est loin d’être un business model parfait : il comporte de nombreux désavantages, qui peuvent réellement freiner une activité commerciale. Peu importe vos attentes à l’égard du dropshipping et votre statut dans le e-commerce, il est important de prendre en compte les avantages ET les inconvénients avant de vous lancer !

 

 

Précédent
Gagner des millions grâce à la rentabilité du dropshipping : rêve ou réalité ?
Suivant
Tout ce que vous devez savoir sur le dropshipping en 5 minutes !
Julie Ribeiro
Spécialiste Marketing et rédactrice de contenu chez Bigblue.
Vous aimez notre contenu ?
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.