Gagner des millions grâce à la rentabilité du dropshipping : rêve ou réalité ?

“Réalisez des marges gigantesques, avec le dropshipping !”, “Devenez plein aux as en quelques mois, sans bouger de chez-vous avec le dropshipping”, “Le dropshipping m’a permis de travailler quand je le voulais, autant que je le voulais, et de me payer cette superbe villa en bord de mer !”. Tant de phrases ultra positives sur le business model qu’est le dropshipping ! Mais que croire : le dropshipping permet-il réellement de gagner des millions avec un minimum de travail ? Et de manière plus raisonnable, est-ce qu’il est seulement rentable ?

Par
Julie Ribeiro
Créé
21 juillet 2020
Modifié
22 juillet 2020

Beaucoup de dropshippers ou de formateurs en dropshipping affirment faire des chiffres d’affaires dignes des plus grands millionnaires. Mais en France comme ailleurs, le chiffre d'affaires du dropshipping semble rester inférieur à celui d'un e-commerce traditionnel .

Le dropshipping est-il plus qu’un simple tremplin dans l’univers du e-commerce ?

Avant de se lancer dans le commerce dropshipping : quels sont les frais engendrés ?

En théorie, pratiquer le dropshipping permet de ne pas avoir à supporter les frais de logistique, de gestion de stocks, de livraison… 

Toutefois, dans la réalité de son application, le dropshipping peut être coûteux  sur d'autres points 

  • La gestion de la boutique en ligne ou du compte sur une plateforme e-commerce
  • La publicité sur les réseaux sociaux
  • Le boost d’un taux de conversion trop faible

Si vous hésitez passer au dropshipping, l’issue peut être simple : si la somme de commissions que vous prélevez est inférieure ou égale à vos dépenses professionnelles le montant, alors non. Le dropshipping ne sera pas rentable.

En réalité, le dropshipping n’est pas aussi simple que certains dropshippers l’affirment. Avant de vous lancer, ou pour faire un état des lieux de votre activité, il peut être essentiel de poser à plat l’ensemble des dépenses et entrées d’argent, pour savoir si réellement, le dropshipping est rentable. Vous ne savez pas par quoi commencer ? 

Créer un site de vente dropshipping 

Ce qui attire le plus les entrepreneurs dans le dropshipping : le fait de se libérer du poids de la logistique et de la production. Ceci dit, le dropshipping nécessite quand même un petit investissement.

Prenons l’hypothèse où vous souhaitez vendre l’un des produits phares du dropshipping en 2019 : un traducteur de poche, ce petit objet électronique qui traduit instantanément, sans connexion internet. Pour ce faire, vous avez besoin d’un endroit où le vendre, un endroit attrayant.

La création d'un site de vente sur Internet

Dès le début de votre activité, vous pouvez investir dans la création d’une boutique e-commerce dropshipping à votre nom.

Aujourd’hui, créer un site marchand peut ne prendre quelques heures, et coûter très peu d’argent. Il vous faudra probablement débourser quelques dizaines d’euros pour votre plateforme e-commerce.

Vous pouvez passer directement par Shopify, roi du dropshipping, afin de vous guider dans la création d’un site qui vous ressemble. Il vous suffit alors de payer un abonnement, et de suivre les étapes en sélectionnant les fonds et thèmes qui collent le plus à votre image de marque !

De nombreux thèmes sont disponibles sur Shopify qui s’adaptent parfaitement au style de votre business. Clair, foncé, épuré, stylisé … il y en a pour tous les goûts.

Sans oublier qu’il existe des solutions encore plus simples que la gestion d’un site web, pour se lancer dans le dropshipping. 

L’abonnement sur une plateforme de e-commerce

En ce qui concerne le dropshipping, il est possible de se lancer sur une plateforme de vente. Shopify, Prestashop, Woocomerce, il en existe tout un panel, il suffit de choisir !

Sur Oberlo (petite sœur de Shopify) ou Dropizi (plateforme française de dropshipping française), toutes les étapes sont soigneusement listées. À tel point qu’en moins de 2 heures, vous pouvez lancer votre site de dropshipping !

L'avantage significatif non négligeable des plateformes, en plus de leur gratuité et de leur accessibilité : les perspectives d’évolution. En effet, pour vous démarquer de vos concurrents sur une plateforme, vous pouvez investir plus d’argent afin d’avoir accès à des plugins particuliers.

Davantage dans l’accompagnement, ces plateformes vous permettent de sélectionner le bon fournisseur e-commerce pour vendre encore plus de traducteurs de poche. Selon la réputation et les avis des fournisseurs, les plateformes vous proposent le grossiste qui correspond le plus à vos attentes. Un chemin tout tracé, pour quelques dizaines d’euros !

Bigblue tips : Au début de votre activité de dropshipping, les ventes vont démarrer lentement. Nous vous conseillons de réinvestir immédiatement ce que vous gagnez dans le maintien et l’amélioration de votre site ou de votre compte sur la plateforme.

Gérer le client final et l’expérience utilisateur

Quand un produit est présent sur plusieurs sites de dropshipping, il est nécessaire de se démarquer par rapport à la concurrence.

En tant que dropshipper, assurez-vous que les clients aient envie d’acheter des traducteurs de poche sur votre site, et non celui d’un autre. Même si le produit est exactement le même. Pensez stratégie marketing et acquisition de clients !

Les contraintes de la gestion d’un site de dropshipping

Si le fait de se lancer dans le dropshipping est grandement facilité par les plateformes, cela nécessite quand même un certain entretien.

En tant que dropshipper, il est de votre responsabilité de mettre en ligne les produits, comme les nouveaux traducteurs de poche que vous venez de recevoir, et de vanter leurs mérites tout en gérant les commandes.

Cela signifie que le service après vente dépend de vous, et non pas de votre fournisseur. Et comme fidéliser un client coûte 7 fois moins cher qu’en attirer un nouveau,  il est préférable de donner à vos clients l’envie de recommander auprès de vous !

Même si vous n’avez pas à vous occuper de la livraison, c’est à vous de gérer les retours si les clients utilisent leur droit de rétractation de 14 jours, pour toute commande dans l’Union Européenne.

Entre la mise en ligne, l’entretien du site et le S.A.V, la gestion d’un site de dropshipping devient tout de suite plus énergivore. Mais ce n’est pas tout, puisque le marketing aussi, fait partie de votre responsabilité !

L’augmentation du taux de conversion avec le SEO

En matière de taux de conversion, les plateformes se tirent la bourre. Alors que Shopify a un taux de conversion d'environ 1 à 2 % (en fonction des dropshippers), la moyenne basse d’Amazon se situe aux alentours de 10%.

Peu importe la plateforme que vous choisissez, booster le référencement naturel de votre site attirera toujours des clients. En effet,SEO (Search EngineOptimization) est un art compliqué, qui nécessite une implication et une maîtrise particulières. 

Prenez le temps de vous former au SEO, et créez une stratégie webmarketing du tonnerre. Recherche de mots clés, optimisation des images, UX ergonomique, netlinking… Bon nombre de dropshippers abandonnent le SEO sans attendre les résultats.

Le SEO sera utile pour rédiger la fiche produit de vos traducteurs de poche. Tous vos mots seront choisis avec soin. Vous allez utiliser un champ sémantique cohérent : “traducteur instantané”, “application de traduction”, “traduction directe” ou “disponible dans toutes les langues”.

Comme ça, le moteur de recherche vous fera remonter en haut de la page de résultats de recherche ! 

L’optimisation SEA pour passer devant les concurrents

Là où le SEO travaille sur la durée, le référencement payant (SEA ou Search Engine Advertising) est un véritable tremplin de popularité.

Pour être sûr d’être LE site de dropshipping favori, il faut être dans les premiers. Pour ce faire, essayez d’acheter le mot-clé principal de l’objet que vous vendez sur Google AdWords. Achetez par exemple “traducteur de poche” pour une durée déterminée. L’achat d’un mot clé principal, doublé d’un bon référencement naturel : le cocktail explosif !

D’un point de vue plus marketing, l’acquisition de clients peut se faire par le biais de publications ciblées, ou retargeting. Sur les réseaux sociaux avec les Facebook Ads, ou sur les moteurs de recherche avec les bannières publicitaires Google Ads.

Le référencement payant et les publicités sponsorisées permettent d’augmenter fortement votre trafic, et donc votre taux de conversion. Petit bémol, avec l’essor du dropshipping, les prix des publicités explosent d’année en année.

Bigblue tips : Avant de se lancer dans le dropshipping, il est préférable de prendre le temps de se former. Non seulement à ce qu’implique le dropshipping, mais aussi au référencement naturel et aux techniques de service après vente.

Améliorer son trafic et son taux de conversion est l’un des éléments les plus compliqués du dropshipping, et ce n’est pas inné. Il faut jouer selon les règles du moteur de recherche, et selon les exigences clients si vous voulez attirer les internautes !

Les avantages et inconvénients du dropshipping par rapport au e-commerce traditionnel

Se lancer dans l’aventure du dropshipping est assez simple. Mais au bout du compte, le dropshipping est-il préférable au e-commerce classique ?

En théorie, le dropshipper peut se concentrer uniquement sur le marketing, puisque la gestion logistique incombe au fournisseur. Et cela s’applique dans la grande majorité des cas. Ceci dit, la réalité peut être différente. En cas de problème, votre client ne va pas renvoyer son traducteur de poche jusqu’au fournisseur. Il va le renvoyer chez VOUS, même si vous n’êtes pas à l’origine de la livraison. Cela signifie que vous pouvez vous retrouver avec un stock sur les bras. Et ce sera à vous de gérer les frais de renvoi ou de revente des traducteurs. 

En outre, le dropshipper n’est qu’un “simple revendeur”. Cela signifie que, contrairement au e-commerce classique, il n’a le choix que parmi certaines catégories de produits. Il ne peut donc pas vendre d’articles qui se démarquent, comme un traducteur de poche qui n’est pas trouvable sur le marché. En conséquence, la concurrence en tant que dropshipper est assez forte, que ce soit dans une niche ou sur un marché généraliste. Là où le e-commerçant lambda peut compenser avec de l’originalité, le dropshipper doit utiliser des techniques marketing pures pour se démarquer. Et cela peut sembler assez redondant sur le long terme.

Pour finir, un dropshipper et son fournisseur sont inter-dépendants. C’est donc à double tranchant : si vous sélectionnez un fournisseur avec lequel vous entretenez une bonne relation, c’est une excellente nouvelle ! Vous pouvez alors négocier les prix d’achat. Dans le cas contraire, votre activité de dropshipping peut en pâtir. Et contrairement au e-commerce classique, il peut s’avérer compliqué d’aller voir ailleurs.

Bigblue tips : Pour vous assurer de déléguer pleinement le poids de la logistique sans mauvaise surprise, il y a une solution e-commerce qui ne nécessite pas forcément de faire du dropshipping : passer par un logisticien ! Expert dans le domaine des livraisons, retours et expeditions, un logisticien qui connaît les réglementations de logistique à l’internationale peut vous ôter une sacrée épine du pied.

Comme ça, vous pouvez vous concentrer entièrement sur la dimension purement marketing de votre site de dropshipping, et sur l’optimisation de votre image de marque !

Gagner de l’argent avec le dropshipping , ça vous tente?

Le dropshipping est un business model qui peut être rentable sur le long terme. Mais de là à faire fortune sans travailler depuis son canapé, il y a tout un monde !

Certains affirment que le dropshipping a cessé de fonctionner depuis 2014. En réalité, devant l’augmentation du nombre de fournisseurs et de dropshippers, les règles du jeu ont simplement changé. 

Aujourd’hui, le dropshipping est une solution e-commerce qui permet de se lancer, mais qui nécessite plus de travail. En effet, un dropshipper doit trouver les moyens et investir pour booster son taux de conversion.

Si un site dropshipping n’est pas entretenu correctement, les dépenses vont bien vite être supérieures aux commissions engrangées, et l’activité ne sera plus rentable.

Vous souhaitez tenter votre chance ? Voici 3 erreurs à ne pas faire quand on se lance dans le dropshipping e-commerce par internet :

  • Vous souhaitez tenter votre chance ? Voici 3 erreurs à ne pas faire quand on se lance dans le dropshipping e-commerce par internet : le dropshipping nécessite du travail et de la patience.
  • Penser qu’on ne va pas toucher à la logistique : que ce soit pour les retours, les frais de douane ou de livraison, vous risquez d’avoir toujours une certaine gestion de la logistique, de près ou de loin.
  • Baisser les prix de vente de ses produits : si vous faites ça dans l’objectif attirer plus de clients, n'oubliez pas que cela réduira en même temps votre taux de marge. Il faut donc trouver un juste milieu, le prix rentable

Alors avant de vous lancer, interrogez-vous : êtes vous assez organisé et motivé ?

Précédent
4 conseils essentiels pour devenir le roi de la livraison internationale !
Suivant
Tout ce que vous devez savoir sur le dropshipping en 5 minutes !
Julie Ribeiro
Spécialiste Marketing et rédactrice de contenu chez Bigblue.
Vous aimez notre contenu ?
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.