4 conseils essentiels pour devenir le roi de la livraison internationale !

Votre marque de e-commerce se développe bien sur le territoire français, et vous souhaitez vous étendre à l’internationale : rien de plus normal ! En France, près de 50% des boutiques en ligne reçoivent des commandes provenant de l’étranger. Mais même si le marché international regorge d’opportunités, il implique également des contraintes. S’exporter à l’étranger nécessite de s’adapter à des règles logistiques différentes. Pour réussir un tel changement, il est préférable de prendre votre temps !

Par
Julie Ribeiro
Créé
26 juin 2020
Modifié
26 juin 2020

L’art et la manière d’organiser la livraison efficace de vos produits à l’internationale

Le commerce électronique représente 6% des exportations françaises: pas de temps à perdre pour ne pas être en retard sur les autres ! Mais il est également plus prudent d’anticiper votre développement à l’étranger, pour éviter des dépenses logistiques et une décrédibilisation internationale.

En ce qui concerne la livraison à l’étranger, les règles sont différentes : les lois en vigueur ne sont pas les mêmes, les transporteurs varient, la concurrence ne joue pas sur les mêmes éléments… En bref, c’est toute une stratégie marketing et logistique à revoir. Et au moment de faire des choix, certaines options sont meilleures que d’autres. Voici 4 conseils à garder en tête pour votre exportation hors et dans l’Union Européenne ! 

1 - Le choix des partenaires logistiques en fonction du pays de destination, pour un acheminement rapide et efficace

L’une des questions principales lorsqu’un e-commerce organise son exportation : avec quel transporteur faut-il travailler ? En fonction des pays et des clients, les exigences et contraintes peuvent varier. Le transporteur idéal est celui qui achemine vos colis à destination, sans accrocs. Mais comment le choisir ?

Les transporteurs habituels pour accélérer la livraison de votre colis

Vos envois internationaux peuvent toujours être pris en charge par votre partenaire local, comme La Poste. Son service de livraison Colissimo international vous permet d’envoyer des lettres ou colis volumineux jusqu’à 20kg, en un laps de temps plus ou moins long.

L’avantage indéniable : c’est une machine bien huilée, et sans mauvaise surprise. Vous disposez d’une grille tarifaire en ligne et d’un calculateur pour estimer les délais de livraison en fonction du poids du colis, de la trajectoire et des circonstances. Pratique pour votre fiabilité !

Passer par des transporteurs privés comme FedEx ou Chronopost est aussi une option, notamment pour les livraisons express. Ces transporteurs disposent de plateformes partout dans le monde, ce qui permet une livraison plus rapide.

Ceci dit, si la rapidité est privilégiée, le coût s’en ressent. En fonction du poids du colis et de la distance parcourue, les tarifs de livraison peuvent grimper rapidement. En cas de doute, vous pouvez donc vous interroger sur ce que souhaitent vos clients à l’étranger : recevoir leur produit rapidement, ou profiter de tarifs de livraison plus abordables ?

Contacter des services de livraison spécialisés

Pour éviter tout risque, il est également possible de travailler avec un logisticien qui dispose d’expérience dans l’envoi colis international. Par exemple, Trôpicfeel a choisi de travailler avec Bigblue pour ses livraisons dans le monde. De la préparation de commande au dernier kilomètre, tout est pensé pour offrir une expérience livraison de qualité à vos clients ! Le tout est de trouver un logisticien sur lequel vous pouvez compter.

Certains transporteurs sont spécialisés dans la livraison de colis à l’étranger et dans les zones peu desservies, c’est par exemple le cas de EasyDelivery. Les démarches sont assez simples. Prenons l’hypothèse dans laquelle vous vendez des bijoux. L’un de vos clients venant d’une zone hors Union Douanière souhaite passer commande pour un collier marguerite. Si vous proposez une livraison par EasyDelivery, voilà comment ça va se passer :

  • Votre client crée un compte avec EasyDelivery.
  • Cette inscription a pour conséquence la création d’une adresse au nom de votre client, dans l’entrepôt EasyDelivery le plus proche de chez lui
  • Une fois la commande passée, votre collier est envoyé à l’entrepôt EasyDelivery
  • EasyDelivery réceptionne la commande et envoie un récapitulatif à l’acheteur : taille du collier, état…
  • L’acheteur accepte la commande, et EasyDelivery réexpédie le collier marguerite jusqu’à son domicile, en passant par des transporteurs choisis avec soin

Ainsi, même si l’expédition prend du temps, votre client bénéficie d’un suivi précis, et d’une réception sans problème ! 

 Bigblue tips : Lors de la création de votre site de e-commerce, il est fortement recommandé de mettre en place un suivi de colis. En plus de rassurer vos clients sur l’acheminement du produit, cela vous fournit une preuve légale d’envoi en cas de litige. En outre, il est important de choisir un transporteur qui fournit une assurance intéressante. Certains n’assurent le produit que jusqu’à la frontière française, alors que d’autres le couvrent jusqu’à sa livraison. Choisissez ce qui correspond le mieux aux besoins de vos clients !

2 - L’analyse des frais d’envoi à l’étranger, pour éviter les mauvaises surprises

Avant de vous développer à l’étranger, renseignez-vous sur les coûts d’envoi et les différentes règles à respecter, qui peuvent énormément varier d’un pays à l’autre. À tel point qu’une livraison dans un pays étranger peut ne pas valoir le coup pour les finances de votre e-commerce. 

Les frais de douane

Les envois de colis volumineux à l’intérieur de l’UE ne suscitent pas de frais de douane, mais seulement le paiement de la TVA, qui est donc inclus dans le prix de livraison. Lors de vos envois hors de l’Union Européenne, les frais varient en fonction du pays de réception, de la nature de la marchandise, de sa valeur et de son origine.

Les frais de douane sont différents d’un pays à l’autre, tout comme les contraintes d’envoi. Par exemple, faire livrer votre collier marguerite en Suisse et en Allemagne n’implique pas les mêmes démarches. Pour toute livraison hors Union Douanière, il y a des déclarations supplémentaires à remplir. Sur le colis d’envoi du collier en direction de la Suisse, vous devrez par exemple fournir la déclaration CN 23 et une facture estimant la valeur du collier. Tout oubli de papier officiel peut retarder et même annuler l’envoi du colis. Et bien évidemment, le renvoi s’effectue à vos frais !

La communication transparente pour toute commande

Pour votre exportation, les recherches ne sont pas la seule condition de réussite : la communication joue un grand rôle. En fonction des circonstances et réglementations du pays de réception, vos acheteurs vont peut-être devoir payer des frais supplémentaires.

Que ce soit par un oubli de votre part ou pour une taxe de réception fixe, les envois de colis impliquent parfois le paiement de charges à la réception. Et pour éviter de décevoir vos clients, il est de votre devoir d’avoir une communication parfaite sur ces risques. Par exemple, l’envoi de votre collier marguerite dans un un DOM TOM français même si le territoire dépend de la France. Dès la réception, votre client va devoir payer la TVA, l’octroi de mer, l’octroi de mer régional et les droits de douane si la valeur du collier est supérieure à 150€. Si votre client n’est pas au courant des frais supplémentaires, il risque de ne plus passer commande auprès de vous !

Bigblue tips : Lors de la mise en place de votre stratégie d’exportation, pensez à mettre toutes les informations à disposition de vos clients, sur votre site web. Nous vous conseillons de dédier une page entière aux tarifs, délais et frais engendrés par un envoi hors de la France. Plus vous serez transparent, et mieux vous anticiperez les imprévus.

Pour limiter les risques liés aux livraisons à l’étranger une fois que vous avez une place sur la scène internationale, vous pouvez prévoir plusieurs lieux de stockage et de traitement. Moins d’aléas, et plus de rapidité !

3 - Se renseigner sur les lois en vigueur avant d’expédier les commandes, pour jouer la sécurité

En France, 24 % des produits vendus e-commerce sont renvoyés à l'expéditeur. Peu importe la raison du renvoi, ce dernier s’effectue souvent aux frais du vendeur, ce qui peut vite revenir cher. Pour éviter ce genre de situation, renseignez-vous sur les lois en vigueur dans le pays de réception !

La légalité d’un produit à livrer

En plus des déclarations douanières, certaines précisions concernant la marchandise doivent être affichées sur le colis. Par exemple, pour les produits frais ou de valeur, les règles d'étiquetage varient d’un pays à l’autre. Les réglementations en matière de composition ne sont pas toujours les mêmes, et un oubli d’affichage peut vous entraîner un retour de produit.

En outre, tous les pays sont différents en ce qui concerne les marchandises interdites. Par exemple, si un client habitant au Vietnam souhaite commander le collier marguerite que vous vendez, étudiez bien les réglementations ! En effet, dans certains pays il est interdit d’exporter des bijoux et des métaux précieux.

Les réglementations de renvoi d’une commande expédiée

En matière de retour, les réglementations sont également très importantes. En effet, les achats au sein de l’Union Européenne sont soumis à un délai de rétractation de 14 jours. Après réception de la commande, un client dispose donc de deux semaines pour renvoyer son produit. Pour toutes les ventes hors de l’Union Européenne, il n’y a pas de droit de rétractation. C’est donc souvent la loi du pays vendeur qui s’applique.

Ceci dit, pour éviter des charges supplémentaires, vous pouvez aller encore plus loin et étudier les réglementations pays par pays. En effet, en cas de retour de produit, il est important de définir à qui incombe le paiement des frais de retour : à vous, ou à l’acheteur ? Les réglementations varient en fonction du territoire. Par exemple, en France il incombe en principe à l’acheteur. Alors qu’en Allemagne, ce n’est le cas que pour les marchandises d'une valeur inférieure à 40 euros. Ne pas connaître ces particularités peut vous coûter cher sur le long terme !

Bigblue tips : En tant que e-commerçant français, ne proposez pas de livraison dans tous les pays étrangers sans analyse préalable ! Selon la loi française, tout vendeur est lié à son offre une fois qu’elle est émise. Autrement dit, si vous proposez une livraison de votre collier marguerite au Vietnam et qu’un client vietnamien passe commande, vous ne pourrez pas rétracter votre offre, et serez obligé de la mener à bien. 

4 - L’étude des modes de livraison de la concurrence, pour mieux s’adapter

La touche finale pour une livraison internationale réussie : effectuer une veille concurrentielle !

Étudier le marché local

Comme pour vos lancements de produits en France, il est préférable d’étudier l’offre et la demande avant de se lancer sur la scène internationale. Réalisez des recherches plus ou moins pointues, afin de savoir si les marchandises que vous vendez sont demandées à l’étranger, ou si elles sont inconnues au bataillon.

De simples questions, qui peuvent avoir une importance cruciale : votre produit est-il proposé par des entreprises locales ? Y-a-t-il suffisamment de demandes pour vous assurer une place ? Pour trouver les réponses, vous pouvez contacter la la Banque publique d'investissement. En vous basant sur des statistiques fondées, vous minimisez la prise de risque pour votre développement à l’étranger.

Analyser la concurrence et sa méthode d’expédition de colis

Pour avoir des solutions plus pragmatiques, il suffit parfois d'observer la concurrence locale en faisant des recherches sur le net.

Vous obtiendrez alors des informations sur les transporteurs les plus rapides, et les stratégies logistiques les plus efficaces. En plus de vous apporter une vision réelle de l’état du marché local, étudier la concurrence vous permet d’identifier les spécificités culturelles.

Plus concrètement, Louyetu, une marque française de bijoux, vend ses produits dans le monde entier. Son site web présente des couleurs blanches et pastel. Si ce sont des teintes qui représentent la pureté et attirent le regard du client européen, ce n’est pas le cas partout. En Chine, par exemple, le blanc est synonyme de deuil. Pas forcément très vendeur !

Pour vendre votre collier marguerite en Chine, vous pouvez donc étudier les sites de bijoux chinois afin de noter quelques indices de marketing et design. Adaptez votre site web aux pays et aux clients que vous ciblez !

 Bigblue tips : En plus de pimper votre site internet, n’oubliez pas le packaging. L’emballage de votre produit fait toute la différence, notamment lorsqu’il traverse des frontières. Votre packaging doit être réfléchi pour éviter les problèmes logistiques, mais aussi pour plaire aux clients. N’hésitez donc pas à prendre exemple sur les emballages proposés par la concurrence. Le choix d’une couleur ou d’une forme peut faire toute la différence !

Quel est le bon comportement pour effectuer des livraisons à l’étranger ?

Le développement de votre e-commerce sur la scène internationale requiert une certaine réflexion. Pour assurer votre réussite, rien ne doit être laissé au hasard : le choix du logisticien, la stratégie marketing, les options de livraison, les réglementations à suivre…

Afin d’exporter vos produits à l’étranger avec succès, mettez-vous à la place des clients que vous ciblez : que désirent-ils ? En vous adaptant aux goûts de vos acheteurs et aux spécificités locales, vous mettez toutes les chances de votre côté.

L'anticipation est la clé du succès !

Précédent
Comment étendre vos activités dans le e-commercemonde entier et gérer les expéditions transfrontalières ?
Suivant
Comment exporter en Suisse quand on est e-commerçant ?
Julie Ribeiro
Spécialiste en marketing et rédacteur de contenu chez Bigblue.
Vous aimez notre contenu ?
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.