Les frais de transport, un enjeu pour la rentabilité des e-commerçants

Les frais de transport représentent un coût important pour le e-commerçant. Mais Bigblue a décelé pour vous les moyens pour alléger la facture !

Julie Ribeiro
Créé
22 juillet 2021
Modifié
22 juillet 2021

Découvrez Bigblue. Nous faisons de votre logistique un levier de croissance !

Notre équipe commerciale se tient à votre disposition pour répondre à vos questions
Demander une démo

Les frais de transport comportent un enjeu commercial fort pour la réussite ou l’échec d’une transaction sur un site e-commerce.

En effet, des frais de port élevés dissuadent les gens d’acheter. C’est même la 1ère raison d’abandon du panier d’achat selon Statista. Et même lorsque les consommateurs vont jusqu’au bout du processus d’achat, ils retiendront que le produit est super mais que les “frais de livraison sont vraiment trop chers”.

Afin de lever ce frein à l’achat, il existe des possibilités actionnables rapidement : offrir les frais de livraison ou bien encore réduire les frais de retour.

Mais avant d’envisager ces possibilités, posons-nous les bonnes questions : de quoi sont constitués les frais de port ? Et surtout, est-il possible de réduire les coûts logistiques ?

On étudie avec vous ce qu’il en est dans cet article...

#1 Comment sont calculés les frais de transport ?

Les 4 éléments de base des frais de transport : le poids du colis, sa dimension, le contenu et la vitesse de livraison.

La plupart des e-commerçants avec de l’expérience le savent. Les coûts de livraison doivent être très bas, voire gratuits pour le client afin de faciliter la conversion. Inéluctablement, cela signifie que c’est vous qui allez en supporter les frais.

Ceci étant dit, il est impératif de prendre conscience de la composition des frais de transport. On pourra alors déterminer s’il est possible, à un moment donné, de faire des économies à grande échelle.

1/ Poids du colis

La plupart des transporteurs comme Colissimo ou Chronopost utilisent le poids d’un colis pour calculer les frais logistiques.

Cet élément rationnel est donc primordial pour le coût logistique : plus c’est lourd, plus c’est cher.

2/ Dimensions du colis

Si le poids “traditionnel” était le seul critère, cela serait si simple ! Mais, il faut aussi tenir compte de l’encombrement. En effet, plus les colis sont volumineux, moins le transporteur pourra en mettre dans son camion/avion. Ce surplus de volume est déjà facturé par les transporteurs aériens mais de plus en plus de transporteurs comme Chronopost ou DHL tendent à le démocratiser pour le transport routier.

On comprend donc qu’un colis léger mais volumineux (comme une grosse peluche ou un oreiller) n’est pas une bonne affaire pour le transporteur.

C’est pourquoi le poids volumétrique tend à se généraliser. Concrètement, voici la formule à appliquer pour obtenir cette fameuse référence :

Poids volumétrique = (L x l x h) / 5000 

  • L (longueur),
  • l (largeur), 
  • h (hauteur) exprimés en cm.

L x l x h permet d’obtenir le volume du colis en cm3.

Comment est interprété ce résultat par les transporteurs qui utilisent ce critère ? En général :

  • si le poids volumétrique est supérieur au poids réel, alors vous serez facturé sur le poids volumétrique ;
  • inversement, si le poids volumétrique est inférieur au poids réel, vous serez alors facturé sur le poids réel.

Donc, selon la marchandise, vous serez soumis au critère du poids volumétrique ou non.

C’est pourquoi on vous conseille de comparer les transporteurs entre eux et de comprendre leur méthode pour vous facturer les frais de transport.

3/ Contenu du colis

En fonction de la valeur du contenu du colis, il peut être intéressant de souscrire à une assurance complémentaire en cas de perte ou de casse.

Par exemple, la livraison d’un parfum ou d’une pièce de créateur coûteuse ne doit pas être prise à la légère. 

Certes, à partir du moment où le colis est à l’entrepôt jusqu’à ce qu’il soit déposé chez votre client, il est sous la responsabilité des transporteurs. Mais, il existe un plafond d’indemnités et les compensations prévues sont fixées selon leur bon vouloir.

Donc, en cas d’avarie sur une marchandise rare ou chère, il est fort probable que la politique d'indemnisation de votre transporteur ne couvre que partiellement la perte. Vous subissez alors une double peine : non seulement vous ne récupérerez pas la valeur complète de votre bien mais en plus, vous allez devoir livrer un nouveau produit au client à vos frais. 

4/ Vitesse de livraison

Une livraison standard aura évidemment un tarif inférieur à une livraison rapide.

Or, vous le savez, les clients sont de plus en plus exigeants en matière de rapidité d'expédition. Ils s’attendent à ce que leur colis soit livré, chez eux ou dans un point relais, dans les 48h.

Or, la livraison express engendre un coût supplémentaire qui est souvent mal perçu par le client. Votre rôle sera alors de le sensibiliser sur les avantages du standard : moins cher pour lui et plus écoresponsable. Vous faites d’une pierre deux coups : vous l’aidez à économiser tout en améliorant l’image de votre marque.

Les frais annexes à ne pas oublier

Les frais de transport ne concernent pas seulement le transport en tant que tel. 

Ils englobent également toutes les dépenses engagées en amont afin de préparer le colis, comme les frais d’emballage et de préparation. Enfin, si vous expédiez à l’étranger, vous devrez vous acquitter de certaines taxes.

1/ Les frais d'emballage

Quand on parle du prix de l'expédition, les critères qui nous viennent naturellement à l’esprit concernent le poids et la taille du colis.

Pourtant, les frais d’emballage sont aussi une dépense incontournable qui pèse sur votre budget. Cela est d’autant plus vrai si vous avez pour ambition d’amener l’univers de votre marque chez votre client.

Ainsi, la personnalisation des colis à vos couleurs ou les packaging sur-mesure pour vos produits, à l’image de Jollie’s socks ou Dollar Shave Club, font bel et bien partie des coûts logistiques.

2/ Le temps de préparation

Préparer une expédition demande de la main d’œuvre, ce qui induit donc d’y passer du temps.

Or, gérer des marchandises demande une organisation hors-pair. Malheureusement, elles doivent passer par des étapes extrêmement chronophages pour vous :

  • la réception des produits livrés par vos fournisseurs : la tâche devient très complexe lorsque vous devez gérer plusieurs références de produits ou que vous recevez tout en vrac (oui, on sait ce que c’est !).
  • la préparation des commandes : cette phase de manutention comprend beaucoup de tâches. La recherche en stock des produits voulus par le client, la composition de la commande, l’ajout des goodies ou de la carte commerciale et la fermeture du colis.
  • la mise à jour des stocks : si votre boutique est à taille humaine ou que vous ne passez pas par un logisticien, cette étape s’effectue à la main et peut s’avérer fastidieuse si vous vendez de façon journalière.
  • l’envoi des colis : il s’agit ici d’un travail de planification puisque votre rôle est de choisir le transporteur qui répond à vos besoins, prendre rendez-vous avec celui-ci et d’être présent pour l’enlèvement des colis.
  • la gestion des éventuels retours : le chemisier commandé est trop petit ? Vous assurez un SAV afin de récupérer le colis, de rembourser votre client et de remettre la marchandise en stock.

3/ Droits et taxes internationaux 

Vous êtes une marque française mais vous vous développez à l’international ?

Expédier des produits à l’étranger est davantage coûteux du fait de la distance mais aussi des droits de douane que peuvent appliquer certains pays en fonction de la valeur de votre produit.

En général, l’export engendre des frais cachés pour le client étranger. En tant que e-commerçant, vous devez les informer des droits de douane qui seront à leur charge pour leur éviter d’avoir la mauvaise surprise de payer plus que prévu !

#2 Est-il possible de réduire les frais de transport ?

Le premier levier : utilisez un emballage adapté à la taille de votre produit

Comme nous l’avons vu précédemment, le poids volumétrique est un élément sur lequel se base certains transporteurs pour calculer sa rentabilité et donc les frais de livraison à votre charge.

A quoi cela sert-il d’utiliser un carton d’1 mètre cube, bourré de papier bulle, pour livrer une lampe de chevet ?

Chez Bigblue, on calcule le packaging optimal en fonction de la commande. Notre promesse ? Trouver un packaging adapté à votre produit, éliminer le vide dans les colis, vous faire économiser et réduire l’impact environnemental.

Le deuxième levier : réduisez les erreurs d’expédition

84 % des acheteurs ne veulent plus acheter auprès d'une entreprise après une mauvaise expérience de réception.

Donc, assurez-vous que le transporteur prend bien en charge le colis. Cela parait évident mais en réalité, les difficultés de livraison sont monnaie courante.

C’est le cas des colis “atypiques” qui transportent des marchandises fragiles (imaginez le transport d’un vase en cristal). Ils ne peuvent pas être traités de façon mécanique. Ici, ne regardez pas à la dépense et prévoyez dans votre budget un supplément pour une livraison en douceur.

Enfin, on a un cas classique et relativement récurrent de l’échec de livraison. Lorsque le livreur a une adresse de livraison incorrecte, le colis fait des allers retours. C’est coûteux pour vous et l’expérience client s’en trouve amoindrie.

Or, éviter ce genre d’erreur est relativement chronophage si vous devez valider toutes les adresses à la main. Afin de gagner du temps, vous pouvez vous tourner vers un logisticien. Par exemple, chez Bigblue, on a développé un algorithme qui d’une part, détecte cette errreur automatiquement et d’autre part, notifie à l’e-commerçant qu’une adresse n’existe pas ou est incomplète.

Le troisième levier : faites appel à un logisticien pour réduire les frais de transport

La logistique est extrêmement chronophage. Clairement, c’est de l’énergie que vous pourriez utiliser autrement pour le développement de votre entreprise.

“Chacun son métier” est donc un adage parfait pour illustrer nos propos. On vous conseille de prendre contact auprès du logisticien qui non seulement répondra parfaitement à vos attentes, mais qui saura aussi vous faire bénéficier d’économies d’échelle.

Chez Bigblue, on est spécialisé dans le e-commerce. On s'occupe de la gestion de vos stocks, la préparation des commandes et des envois, dans l’optique de vous soulager et de satisfaire pleinement vos clients. Surtout, on négocie pour vous des prix auprès des transporteurs. Notre but ? Favoriser la rentabilité et la croissance de votre entreprise !

Inscrivez-vous à notre newsletter
Recevez les derniers articles sur tout ce qui concerne e-commerce directement dans votre boîte de réception.
Je vous remercie ! Votre soumission a été reçue !
Oups ! Quelque chose a mal tourné lors de la soumission du formulaire.
Découvrez Bigblue. Nous faisons de votre logistique un levier de croissance !
Partager cet article
Autres articles du guide
Autres articles du guide

Préparer le Black Friday 2021

Téléchargez le guide gratuit pour offrir la meilleure expérience à vos clients pendant le Black Friday.
Télécharger le Guide
Couverture du livre Black Friday
Flèche rouge à droite
Précédent
4 conseils essentiels pour devenir le roi de la livraison internationale !
Suivant
Flèche rouge à droite
Le paiement comme étape clé du parcours client